rachat de crédit

Les conditions de la banque pour un rachat de crédit professionnel

  • Posted on
  • Posted in Banque

Afin de regrouper les crédits pour obtenir un taux d’intérêt plus intéressant, les professionnels ont la possibilité de recourir au rachat de crédit. Cela leur permet de faire face aux instabilités financières et de bénéficier d’un ajustement des procédés de remboursement.  Néanmoins, des conditions sont établies par les établissements bancaires avant d’accorder cette option. Tout de suite les détails.

Présentation du rachat de crédit professionnel

Afin de pouvoir faire tourner l’entreprise, les professionnels ont souvent besoin de recourir à un ou plusieurs crédits. Cependant, l’accumulation de plusieurs crédits peut mener à une situation financière instable. D’où la nécessité d’un rachat de crédit.

Comme tout type de rachat de crédit, le rachat de credit professionnel offre la possibilité d’associer plusieurs crédits en une seule mensualité. Le rachat de crédit professionnel permet, en effet, de regrouper plusieurs dettes en une seule. Les remboursements peuvent être partagés en des mensualités plus petites sur une durée de remboursement rééchelonnée.

Il vise notamment à réduire les charges de la structure et de faire faces aux instabilités financières. Aussi, pour alléger la trésorerie, le taux d’intérêt est réduit. IL est à noter que le rassemblement des crédits peuvent être à titre personnel ou bien pour l’entreprise.

Les conditions à remplir

Afin de pouvoir bénéficier d’un rachat de crédit, il est de mise de garantir que l’action est uniquement dédiée à des fins professionnelles. D’ailleurs, le rachat de crédit professionnel est uniquement conçu pour les artisans, les gérants de société, les professions libérales, les SCI, les agriculteurs ou encore les auto-entrepreneurs.

Les établissements bancaires procèdent à une analyse scrupuleuse de la situation professionnelle des demandeurs avant d’accorder le rachat de crédit. Pour ce faire, plusieurs documents sont requis. Il s’agit, entre autres, des trois dernières déclarations n°2035 pour les entrepreneurs se trouvant dans la catégorie BNC, les trois dernières liasses fiscales pour ceux dans la catégorie BIC et les trois derniers bilans de société pour les gérants.

Par ailleurs, les trois derniers avis d’imposition de l’emprunteur sont également à présenter avec les pièces justificatives des revenus annexes ou de dettes.

Dans le cas où les conditions de remboursement ne sont pas adaptées aux capacités de remboursement des professionnels, il est encore envisageable de procéder à une renégociation. Cependant, cela concerne uniquement le prêt immobilier et quelques crédits à la consommation ayant prévu une clause dans le contrat concernant cette situation.

Comment choisir le prestataire ?

Avant de faire le choix de la meilleure offre, il est de mise d’entreprendre une comparaison. En l’occurrence, vous devez analyser le coût de toutes les offres. En générale, le coût d’un rachat de crédit professionnel repose sur le taux nominal qui permet à la banque de déterminer le taux d’intérêt.

Par ailleurs, afin d’avoir une idée sur le coût du rachat de crédit professionnel, il serait pertinent d’entreprendre une simulation en ligne. Cela vous permettrait d’avoir un aperçu sur les différentes mensualités proposées et de choisir ce qui vous convient. Cette option vous permet d’obtenir des informations sur les mensualités sans devoir vous déplacer.

Theme BCF By aThemeArt - Proudly powered by WordPress .
BACK TO TOP